LE

2031, c’est demain !

Retour
| 01 Janvier 2024 | 1445 vues

 

 

Après une année 2023 dense, qui s’achève par la fête de Noël, cette belle fête de famille où tous se sont resserrés dans la fraternité d’armes, 2024 sera une année tout aussi intense où commémorations, événements nationaux à portée internationale et anniversaires vont se succéder. 2024 sera aussi l’année du début d’une longue marche qui va conduire la Légion étrangère vers son bicentenaire en 2031.

Que retenir de l’année 2023 ? Difficile de citer toutes les actions réalisées par les régiments de la Légion étrangère. Il y en a eu tant. On peut néanmoins les répartir en deux catégories. Les missions opérationnelles d’une part, et les activités liées à “Monsieur Légionnaire” d’autre part. Dans le domaine des opérations, il faut évoquer la réactivité des régiments, “à la manière des Anciens”, capables d’être projetés, sur très court préavis sur les terres africaines. Des pays Baltes jusqu’en Nouvelle-Calédonie, la Légion a été déployée sur une vingtaine de territoires tout au long de l’année, sans oublier le territoire national où elle contribue à la sécurité de nos concitoyens avec Sentinelle, protège le centre spatial guyanais, lutte contre l’orpaillage illégal et l’immigration clandestine, ou affirme la souveraineté de la France dans l’Océan Indien.

Par ailleurs, dans le cadre de l’entraînement et de la préparation opérationnelle, je retiendrai l’exercice Orion 23 auquel les unités de la 6e BLB et de la 11e BP ont brillamment participé, les passages remarqués et remarquables des unités de Légion dans les centres d’entraînement de l’armée de Terre et enfin l’exercice BIA (*) 23 au cours duquel le 1er escadron du REC a montré toute sa maîtrise technique et tactique du Jaguar.

2023 était aussi l’année de “Monsieur Légionnaire” avec en point d’orgue la commémoration du combat de Camerone, en présence du ministre des Armées. C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons assisté à la remontée de la voie sacrée par le père Lallemand, porteur de la main du capitaine Danjou. Il était le lien entre les légionnaires d’hier et d’aujourd’hui, le trait d’union entre les Anciens et la Légion d’active. C’était aussi la journée de “Monsieur Légionnaire” à Paris et à l’Olympia où la Musique de la Légion étrangère a réalisé deux prestations remarquables, le défilé des régiments qui construisent l’avenir de la Légion, groupés autour du général commandant la Légion étrangère, le 14 juillet.

C’était enfin, pour terminer l’année, l’intervention lors de la “Nuit du Bien Commun”, du chef de la division Entraide, qui a permis une belle levée de fonds pour moderniser l’infirmerie de Puyloubier.

2024, année olympique, va se décomposer en trois temps. Un premier temps pour commémorer les 70 ans du départ d’Extrême Orient (1883-1954), où sont tombés 12 602 légionnaires dont 10 483 durant la seule guerre d’Indochine, de 1945 à 1954. Les cérémonies commémoratives du combat de Camerone permettront de rendre hommage aux survivants de cette page d’histoire glorieuse et sanglante de la Légion. Passé Camerone, viendra le temps de la commémoration de la libération de la France, de Cavalaire jusqu’au Rhin. Enfin, la Sainte Barbe permettra de fêter, au cours d’une prise d’armes commune, les 40 ans du 1er REG et le quart de siècle du 2e REG.

2024 sera aussi l’année de lancement du nouveau Livre d’Or de la Légion pour succéder à celui rédigé lors des 150 ans. Aussi, sous la présidence du grand historien, monsieur André-Paul Comor, la rédaction du livre est lancée. En plus des pages historiques, ce Livre d’Or fera la part belle aux figures de la Légion et aux anecdotes inédites, aux petites histoires qui font la grande histoire. Tous les témoignages sont les bienvenus et les plus symboliques seront publiés dans le magazine Képi blanc jusqu’à la parution du Livre d’Or. Anciens et amis de la Légion, nous attendons vos contributions !

Je formule le vœu que la Légion étrangère soit toujours au rendez-vous de l’excellence opérationnelle, défi du quotidien, pour fournir à l’armée de Terre, aux brigadiers, COMSUP ou COMFOR, des légionnaires, aguerris et entraînés, solides et soudés, commandés et disciplinés, respectueux du code d’honneur et fidèles à la parole donnée.

Pour conclure, j’adresse mes félicitations les plus chaleureuses aux officiers, sous-officiers et militaires du rang qui ont été promus en 2023 ou qui sont inscrits au tableau d’avancement en 2024. Ce nouveau galon les oblige. La Légion compte sur eux.

Bonne année à tous les légionnaires, à leurs familles, aux Anciens et à tous les amis de la Légion !

 (*) Brigade InterArmes.

Le général commandant 

la Légion étrangère