LE

[AGENDA] 21, 22 juin - Journées des blessés de la Légion étrangère - Aubagne

Retour
| 18 Juin 2019 | 1074 vues

Les 21 et 22 juin, la Légion étrangère organisera, pour la troième année consécutive, au sein de la Maison Mère à Aubagne, une journée d’hommage à ses blessés. Ce moment solennel et de cohésion s’inscrit dans le sillage de la Journée Nationale des Blessés de l’Armée de Terre.

 

 

Historique

La famille Légion prend soin de ses blessés avec solidarité et gratitude. Dès 1833, sont mis en place en Algérie française des centre de repos. Après la Première Guerre Mondiale, la loi du 31 mars 1919 consacre le « droit à réparation » pour les militaires blessés au combat, mais il existe alors peu de structures d’accueil.

En 1934, le Général Rollet crée la Maison du Légionnaire, à Auriol, afin d’accueillir les très nombreux anciens légionnaires médaillés, cités ou blessés, tandis que d’autres structures de solidarité se créaient de l’initiative des légionnaires. Par la suite le domaine de Puyloubier, ayant appartenu au Capitaine Danjou, est acquis par la Légion en 1954. Y est installée l’institution des invalides de la Légion (IILE).

En 2010, dans ce même esprit de solidarité et de gratitude, le général Alain Bouquin, commandant la Légion étrangère, instaure une journée des blessés. Elle a pour but d’imposer aux régiments de Légion un moment privilégié pour penser à ceux qui, pour l’accomplissement de leur mission, sont marqués dans leurs chairs et dans leur esprit.

La première Journée Nationale des Blessés est tenue le 23 juin 2013, la veille de la date anniversaire de la bataille de Solférino (24 juin 1859). Lors de cet affrontement, Henry Dunant organisa les premiers secours pour des milliers de blessés. Cette journée en l’honneur de nos blessés est un moment d’information et de cohésion pour se rappeler l’importance de ces personnes ayant courageusement combattu pour la France.

 

La Commission de suivi des blessés de la Légion étrangère (CSBLE)

Créée en 2011 dans le contexte de redéfinition des missions de la Cellule d’aide aux blessés de l’armée de Terre (CABAT), la CSBLE est un organe essentiel de gestion et de suivi des blessés de la Légion. Elle coordonne l’action de divers acteurs en interne afin de fournir un suivi médical (Conseiller santé du COMLE), social (BSA et Foyer d’entraide de la LE (FELE)), administratif (Direction des RH de la LE (DRHLE)) et sécurité (DSPLE).  Son action vient en complément de la CABAT;

Tout blessé, dès lors qu’il bénéficie d’une interruption médicale de service de plus de trente jours, est intégré à un programme de prise en compte.  Il ou elle restera sur les comptes de la CSBLE et pourra la solliciter à tout moment, même après réformation ou reconversion professionnelle.