LE

[AGENDA] 15 juin 2018 - «Zinoview - Cendrars : Deux légionnaires dans la Grande Guerre»

Retour
| 12 Juin 2018 | 6636 vues

A compter du 15 juin 2018, à Aubagne,  la Légion étrangère vous invite dans les murs de son musée pour découvrir l’exposition temporaire  « Zinoview – Cendrars : Deux légionnaires dans la grande guerre.  Regards croisés d’un peintre et d’un écrivain ».

 

 

Du 15 juin 2018 au 6 janvier 2019, le musée de la Légion étrangère à Aubagne présente une exposition, consacrée à l’artiste peintre Alexandre Zinoview et à l’écrivain Blaise Cendrars, tous deux engagés dans la Légion pendant la Première Guerre mondiale.

Cette exposition temporaire qui s’inscrit dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première guerre mondiale a pour ambition de rendre hommage aux hommes de la Légion et tout particulièrement aux engagés volontaires nombreux qui venus du monde entier, ont, le conflit une fois déclaré, choisi d’opter pour la défense de la France et des valeurs qu’elle symbolisait.

Pour évoquer nos soldats aux premiers rangs des combats, le musée a la chance de pouvoir rassembler les témoignages, de deux de ces légionnaires engagés volontaires, deux artistes d’une grande originalité : le peintre russe Alexandre Zinoview (1889-1977) connu notamment pour son oeuvre de dessinateur et décorateur pendant les Années folles, et peintre original de la Grande Guerre ; et l’écrivain suisse Blaise Cendrars (1887-1961).

Par une mise en perspective des tableaux réprésentant la guerre et dessins de l’un avec les textes de l’autre, en croisant leurs regards, la profondeur des concordances nous livrent une image en écho, vivante, bouleversante et toute humaine des Légionnaires. En nous appuyant sur l’itinéraire de ces deux hommes, l’exposition traversera la durée du conflit. Les thèmes évoqués, allant de l’engagement à la fin des combats, seront illustrés par des extraits tirés des écrits de Blaise Cendrars joints à des oeuvres d’Alexandre Zinoview, eux même enrichis par des objets propre à la Légion, des documents inédits, relatant des épisodes peu connus de notre histoire - comme le voyage de la légion aux USA en 1918 – en tout plus de 100 oeuvres originales prêtés par des musées et des collectionneurs privés.

Depuis sa création en 1831, la Légion étrangère a toujours attiré des hommes inclassables, aux parcours et aux origines sociales variés : des aristocrates, des marlous, des avocats des juges et des roussins comme le dit un chant Légion. Parmi les étrangers qui ont décidé de s’engager dans la Légion étrangère en 1914, on trouve de nombreux autres artistiques : Frantisek Kupka, Moïse Kisling, Jacques Lipchitz, Ossip Zadkine pour ne citer qu’eux. Avec le soutien de deux de ces soldats artistes – Alexandre Zinoview et Blaise Cendrars, cette exposition témoigne de cette richesse humaine de la Légion et honore la mémoire de tous ses combattants de la Grande Guerre.