LE

Joyeux Noël à la Légion étrangère

Retour
| 02 Décembre 2019 | 795 vues

Suivant une tradition plus que séculaire, la famille légionnaire célèbrera Noël dans quelques jours.

À tous et à chacun d’entre vous, que vous soyez légionnaire d’active ou ancien, je souhaiteun très joyeux Noël, ainsi qu’à vos familles, et où que vous soyez, en Guyane, à Mayotte, en opérations extérieures ou intérieures, de service, en mission, au service des Français avec vos frèresd’armes des armées françaises.
Alors que ce Noël permettra à nombre d’entre vous de “poser le sac”, nous penserons à nos blessés, blessés au combat, à l’entraînement, en service ou hors service, qui luttent pour retrouver la place quela blessure leur a momentanément ôtée. Je les assure de tout mon soutien.
Nous n’oublierons pas la mort au champ d’honneur de notre camarade Andreï Jouk, du 2e Régiment étranger de génie, tombé avec douze de ses camarades au Mali le 25 novembre dernier, et à qui la France tout entière a rendu un hommage national. Nous n’oublierons pas tous ceux qui nous ont récemment quitté après un digne et terrible combat contre la maladie, ou contre les tourments de leur âme.
Nous n’oublierons pas nos anciens, légionnaires ou première classe d’honneur, partis dans l’intimité familiale après une vie bien remplie, qui ont servi la Légion étrangère avec honneur et fidélité et dont nous devons honorer la mémoire, malgré le temps qui passe, leur grand âge et le cercle de ceux qui les ont connus devenu plus réduit.
Quand tous nous manquent, n’oublions pas qu’en servant la Légion, ils avaient puisé dans les mots de notre code d’honneur l’assurance que, lors de leur rendez-vous avec la mort, la Légion ne les oublierait jamais et qu’elle saurait prendre soin de leurs proches. À nous d’entourer leurs familles, avec chaleur et sollicitude, en cette période de fêtes qui rend toujours plus vive la douleur d’une absence et oblige ceux qui restent. Le vrai tombeau des morts est le cœur des vivants : placé au centre de la place d’armes et au cœur de la Maison mère, notre monument aux morts nous le rappelle, intangible et permanente invitation à honorer avec fierté ceux qui nous précèdent sur le chemin inconnu de la mort. 

 
Voilà pourquoi Noël sera pour les plus jeunes légionnaires une période au cours de laquelle ils découvriront que l’attention de la famille Légionn’est pas un vain mot ou une simple déclaration d’intention. Pour les plus anciens d’entre nous, ce moment privilégié sera celui de la transmissiondes valeurs de fraternité, d’attention portée et d’écoute, au-delà des galons. Chacun sait que le temps est précieux et ne s’achète pas : celui que nous passons ensemble à Noël constitue un des trésors de la Légion étrangère dans lequel vient s’affermir notre esprit de Corps.
Légionnaires, soldats d’une troupe magnifique si fière de son passé et attachée à ses traditions, que cette fête de famille soit l’occasion d’exprimer votre confiance en l’avenir.
Continuons à servir la France de toute nos forces, avec Honneur et Fidélité.
Joyeux Noël


Noël au Maroc

L'arbre des légionnaires

 

Général de brigade Denis Mistral,

commandant la Légion étrangère

(Editorial du magazine Képi-blanc N° 826)