LE

13ème Demi-brigade de Légion étrangère

Retour
| 16 Février 2018 | 35964 vues

Créé en 1940
Stationné à La Cavalerie (Aveyron) depuis 2016
EFFECTIF : 1298 hommes
MARCHE : Nos Képis Blancs (Sous le soleil brûlant d’Afrique)
DEVISE : More Majorum  (A la manière des Anciens)

  6e BRIGADE LEGERE BLINDEE
  Officier supérieur adjoint : 05.65.58.49.02
  http://www.legion-etrangere.com
  Facebook

HISTORIQUE

Créée en 1940, la 13e Demi-brigade de Légion étrangère est engagée dans de nombreux conflits durant les 22 premières années de son existence. Noyau des Forces françaises libres durant la seconde Guerre Mondiale, elle se bat ainsi de la Norvège jusqu’en Italie et s’illustre notamment à Bir-Hakeim, El Alamein, en Tunisie et en Alsace. Par la suite, elle prend part à la meurtrière Guerre d’Indochine et aux opérations en Algérie. En 1962, la 13e DBLE s’installe sur la Côte française de Somalis qui devient la République de Djibouti.

Attachée à cette terre Africaine, elle y rayonnera pendant 49 ans, jouant pleinement son rôle de force pré-positionnée au sein des forces françaises à Djibouti. Elle quitte l’Afrique le 31 juillet 2011, pour s’installer au sein des Forces françaises aux Émirats Arabes Unis où elle contribuera à la lutte contre le terrorisme dans le cadre de l’opération CHAMMAL. Depuis l’été 2016, elle est stationnée sur le camp du Larzac et participe de façon permanente aux missions de l’armée de Terre.

SPÉCIFICITÉ

La 13e DBLE est, par essence, spécialisée dans le combat débarqué, au contact après approche sous blindage. Dans le cadre des actions de coercition, elle participe directement à toutes les phases de l’engagement terrestre, dans la zone des contacts, dans les intervalles, et si nécessaire dans la profondeur. Elle manoeuvre jusqu’à la destruction de l’adversaire dans la zone des contacts, et tient le terrain dans tout environnement difficile. Elle est structurée sur la base d’un régiment d’infanterie de nouvelle génération de l’armée de Terre « au contact », équipé de VAB.

Ses unités assurent les mêmes missions que toutes les compagnies d’un régiment d’infanterie (MISSINT, OPEX, MCD…) avec pour particularité son véhicule de combat le VAB ULTIMA. La 13e DBLE a également sous sa responsabilité un camp CEITO (centre d’entrainement de l’infanterie au tir opérationnel).

ORGANISATION
La 13e DBLE est articulée en sept compagnies auxquelles s’ajoute une compagnie de réserve.

Une compagnie de commandement et de logistique

Cette compagnie assure le soutien nécessaire au bon fonctionnement du régiment. Au quartier, en exercice comme en mission, elle fournit l’autonomie logistique nécessaire ainsi que les moyens de vivre, de se déplacer et de combattre.

Cinq compagnies de combat

Chacune de ces compagnies est composée d’une section de commandement, de trois sections de voltige et d’une section d’appui. La section d’appui est équipée de spécialistes anti-char et de tireurs d’élite ainsi que d’un groupe mortier.

Une compagnie d’appui

Composée de trois sections distinctes : une section de tireurs d’élites, une section d’aide à l’engagement débarqué dotée de matériel de renseignement, et une section d’appui direct équipée de missiles MILAN et de mitrailleuses lourdes.

Une compagnie de réserve

Intégrée au régiment, elle est engagée dans l’ensemble de ses activités.