LE

Commandement de la légion étrangère

Retour
| 27 Février 2018 | 261368 vues

Créé en 1984 (sous son appellation actuelle)
Stationné à Aubagne (Bouches-du-Rhône)
EFFECTIF : 52 hommes
MARCHE : Le Boudin
DEVISE : « Honneur et Fidélité »

  Officier supérieur adjoint : 04.42.18.12.05
  http://www.legion-etrangere.com
  http://www.legion-recrute.com
  Facebook
  Twitter
  Instagram

Le général commandant la Légion étrangère est le conseiller technique du chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), pour l’ensemble des questions spécifi ques à la Légion étrangère et aux militaires servant à titre étranger.

Il est placé sous l’autorité du major général de l’armée de Terre (MGAT) et exerce des prérogatives conférées par instruction ministérielle. Le général est le garant de la cohérence et de la cohésion de la Légion étrangère, comme force combattante au service de la France.

Il est consulté lors des études relatives à l’emploi des formations de la légion étrangère et informé des prévisions concernant leur organisation, leur engagement, leur équipement et leur stationnement.

Dans l’exercice de ses responsabilités (cf. tableau), le général commandant la Légion étrangère est habilité à donner des directives à l’ensemble des formations de la Légion étrangère. Pour accomplir cette mission, le général dispose d’un état-major, constitué de quatre divisions, et des trois régiments du socle qui lui permettent de concevoir et mettre en oeuvre l’ensemble de ses prérogatives.

Domaines des prérogatives du général commandant la Légion étrangère

  1. Administration du personnel servant à titre étranger;
  2. Gestion des effectifs de la Légion étrangère;
  3. Soutien administratif des militaires ayant servi à titre étranger;
  4. Discipline;
  5. Instruction et formation;
  6. Traditions, patrimoine et devoir de mémoire;
  7. Moral, solidarité et entraide;
  8. Communication et rayonnement;
  9. Protection et sécurité des militaires servant à titre étranger.

Stationné à Aubagne, le Commandement de la Légion étrangère s’appuie pour son action sur le personnel du 1er Régiment étranger (1er RE). Pour accomplir sa mission, le général commandant la Légion étrangère, secondé par un colonel adjoint, dispose d’un état-major articulé en quatre grandes divisions pour chacun des domaines de responsabilité du COMLE : les ressources humaines, la sécurité, le rayonnement et la solidarité.

Les commandants de la Légion étrangère

Les dates clefs

  • 1931 création de L’Inspection de la Légion étrangère (ILE), dissolution en 1934.
  • 1948, nouvelle création de l'ILE 1950 nouvelle dissolution.
  • 1950 création du Groupement autonome de la Légion étrangère (GALE)
  • 1955 Commandement de la Légion étrangère
  • 1958 Inspection technique de la Légion étrangère
  • 1984 Commandement de la Légion étrangère

 

 

Inspection de la Légion étrangère

 

Gal Rollet  1931

Gal Magrin Vernerey   1948
 

Groupement autonome de la Légion étrangère

 

Gal Olié 1950

Gal Gardy  1951
 

Commandement de la Légion étrangère

 

Col puis Gal Lennuyeux 1955
 

Inspection technique de la Légion étrangère

 

Gal Gardy  1958

Col puis Gal Morel 1960

Gal Lefort 1962
 

Groupement de la Légion étrangère

 

Col Letestu 1972

Col puis Gal Fourreau 1973

Gal Goupil 1976

Col puis Gal Lardry 1980

Gal Coullon  1982
 

Commandement de la Légion étrangère 

 

Gal Coullon 1984

Gal Roué 1985

Gal Le Corre 1988

Gal Colcomb  1992

Gal Piquemal 1994

Gal Grail 1999

Gal Franceschi 2002

Gal Dary 2004

Gal Pichot de Champfleury 2006

Gal Bouquin 2009

Gal de Saint Chamas 2011

Gal Jean Maurin 2014