En 2019, belle solidarité légionnaire !

La solidarité légionnaire est le ciment qui unit officiers, sous-officiers et légionnaires en une fraternité sans faille… Nous fréquentons ici, le supplément d'âme de la Légion, son empathie, sa dignité, sa capacité à prendre soin, dans la durée, de ceux qui ont servi dans ses rangs, avec honneur et fidélité. 

une belle solidarité légionnaire

 

Je vous présente mes vœux les plus chaleureux, de bonne et heureuse année 2019. Je souhaite à chacun d’entre vous que cette nouvelle année vous apporte satisfactions professionnelles et joies familiales. Je pourrais également vous souhaiter la santé bien sûr, de bonnes missions à venir, une bonne mutation, la réussite dans la carrière et bien d’autres choses encore. Personnellement, je choisis de vous souhaiter tout particulièrement pour 2019, une belle solidarité légionnaire.

Car cette année encore la structure de solidarité de la Légion étrangère sera sur tous les fronts. Depuis le brassage des nationalités opéré par le général Bernelle en 1835, la solidarité légionnaire est toujours le ciment qui unit les étrangers entre eux, par l’acceptation et la tolérance et qui en fait des frères d’armes au service de la France. Cette solidarité, ancienne dans sa forme mais moderne dans son idée, a surtout pris corps avec l’ouverture des centres de repos pour légionnaires dès 1834 à Alger puis plus tard, à Nemours, Dellys ou Hammamet. Celui de la Malmousque, à Marseille, ouvert en 1974, existe toujours et offrira très prochainement un cadre rénové et moderne pour les pensionnaires qui bénéficient là d’un site hors du commun.

 

une solidarité cohérente 

 

Au cours du XXème siècle, le dispositif s’est étoffé grâce au réseau des amicales d’anciens qui se développe et qui deviendra l’USAL en 1912 puis la FSAL en 1957 et enfin la FSALE en 1960. En coordination étroite avec le BARLE, ses missions sont la solidarité, l’accompagnement, le placement. Chaque légionnaire qui quittera l’institution en 2019 aura une entrevue avec ses anciens qui l’informeront de ce que le réseau d’amicales peut faire pour lui. Et puis la FSALE interviendra, cette année encore, auprès des plus démunis et des familles, continuant à aider financièrement, juridiquement et moralement les anciens légionnaires en difficulté.  

Depuis que le Général Rollet fit en 1934 l’acquisition d’un domaine à Auriol, devenu la Maison du légionnaire, et qui accueille 55 pensionnaires aujourd’hui, il y aura en 2019 toujours un toit pour nos anciens. Tout comme à Puyloubier, où l’Institution des Invalides de la Légion étrangère, avec ses 100 places d’hébergement et son domaine de 220 hectares, sera produit le vin de la Légion, notre Puyloubier, ainsi que des produits réalisés par nos anciens : céramiques, reliures, huile d’olive, sérigraphie, etc. La vente de ces produits permettra d’assurer la pérennité du domaine et à chaque ancien légionnaire de n’être jamais laissé pour compte. L’IILE change progressivement de visage, pour accueillir la quatrième génération du feu et les jeunes anciens, que ce soit pour se poser pour mieux rebondir, ou pour y finir sa vie avec ses camarades,. Pour que ces deux établissements que les soldats du monde entier nous envient fonctionnent, le produit de la vente du magazine Képi Blanc pèsera dans les recettes à trouver chaque année. C’est donc bien parce que vous avez payé l’exemplaire que vous tenez actuellement entre les mains que tout cela est possible et que la Légion étrangère vous est infiniment reconnaissante. 

une générosité sans faille

 

Sur le front de la solidarité, sera présent le Cercle Mixte de la Légion étrangère (CMLE) avec ses bénéfices réinvestis au profit de ses ayants-droit, les légionnaires, sous forme d’allocations et investissements. Enfin, le Foyer d’Entraide de la Légion étrangère (FELE) servira encore au bien commun et exercera une solidarité active au profit de tous les militaires, jeunes ou anciens, servant ou ayant servi sous le statut à titre étranger.

Pour nos blessés, le soutien sans relâche sera apporté en 2019, au centre d’hébergement et d’accueil (CHALE) de la Ciotat ou lors de la journée des blessés en juin prochain. La Légion étrangère œuvrera activement avec de nombreux organismes et associations partenaires pour accompagner, aider, réinsérer. Citons parmi eux l’Ordre Souverain de Malte, lié à la Légion étrangère depuis le début des années 90.

En 2019 encore, il y aura des anciens, des amis de la légion, des admirateurs, des redevables, des inconnus qui feront des legs et des dons, sans rien demander en retour, pour que vive cette solidarité. A tous ceux qui agissent discrètement et humblement en ce sens, je dis d’avance merci, mille fois merci.   

Et puis il y aura vous. Parce que votre générosité est sœur de cette solidarité et parce que la célèbre expression « A moi la Légion ! » aura encore tout son sens pour vous en cette nouvelle année.  Je vous souhaite une belle solidarité légionnaire 2019.

 

Par le général Denis Mistral, Commandant la Légion étrangère

Editorial paru dans le Képi Blanc Magazine de janvier 2019 (816)

 

| Ref : 651 | Date : 01-01-2019 | 5101