06-01-2017 | Ref : 80 | 451173 |

Retour

L'essentiel sur la Légion

Forte de 8200 hommes, la Légion étrangère fait partie intégrante de l’armée de Terre dont elle constitue une composante de combat.

La Légion étrangère est composée du Commandement de la Légion étrangère (COMLE) et de onze régiments ou unités formant corps (neuf en métropole, deux Outre-mer).

Parmi ceux-ci, six régiments sont placés pour emploi auprès du Commandement des forces terrestres (CFT), au sein de leurs brigades interarmes. Ils sont régulièrement engagés en opérations extérieures (OPEX), en missions intérieures (MISSINT) et participent aux missions de courte durée (MCD) de l’Armée française. Les deux formations hors métropole relèvent quant à elles du dispositif interarmées.

Enfin, trois formations à vocation spécifique sont directement subordonnées au Commandement de la Légion étrangère et travaillent au profit de l’ensemble de l’institution (1er Régiment étranger, 4e Régiment étranger et Groupement de recrutement de la Légion étrangère).

UNE FORMATION COMBATTANTE

La Légion étrangère est uniquement composée de régiments de mêlée (infanterie et cavalerie) et d’appui direct (génie combat). Le légionnaire s’engage au titre de la Légion étrangère et non au titre d’un régiment ou d’une spécialité. À l’issue de leur instruction initiale d’une durée de quatre mois, les légionnaires sont affectés dans l’un ou l’autre des régiments en fonction des besoins. Ils doivent donc être capables de tenir à tout moment un poste de combattant. Une particularité qui constitue l'essence même l'Institution. La Légion étrangère fait exception à la condition de la possession de la nationalité française exigée dans le reste des armées.

COMPOSEE D’ETRANGERS

Tout militaire à titre étranger sert sous contrat, quel que soit son grade. Cette disposition vaut quelle que soit la catégorie de grade : officiers, sous-officiers ou militaires du rang.

Il n’existe donc pas la possibilité pour un sous-officier de Légion d’obtenir un statut de carrière en servant à titre étranger.

La troupe est l’unique vivier dans lequel sont sélectionnés les cadres. Tous les sous-officiers ont porté le képi blanc. La formule a fait ses preuves et participe à la cohésion de l’Institution. Mais elle exige aussi de faire vivre un système de sélection des élites destiné à satisfaire, sans apport extérieur, aux besoins d’encadrement des formations, et ce, en qualité et en quantité.

En fait, la Légion étrangère n’accepte d’endosser le passé du légionnaire qu’à condition qu’il soit intégralement connu.Après vérification des déclarations des candidats, ce passé est alors soigneusement étudié. Seuls ceux qui semblent capables et désireux de s’adapter aux règles de la vie en collectivité peuvent prétendre à être incorporés. Le principe du recrutement à titre étranger autorise également un candidat français à postuler pour la Légion, même s’il sert sous statut à titre étranger, comme ses camarades étrangers.

SOUS COMMANDEMENT FRANCAIS

La Légion étrangère est commandée par les officiers des armes issus des filières classiques de formation de l’armée de Terre. Exceptionnellement la Légion recrute des officiers servant à titre étranger. Ils représentent environ 10% des officiers (anciens légionnaires et sous-officiers). Le général commandant la Légion étrangère et les officiers affectés dans les régiments sont les garants de la fidélité du légionnaire à la France.

 

Plaquette de présentation Légion étrangère 2017 (.pdf / 5,49 Mo)