27-10-2017 | Ref : 584 | 2002 |

Retour

BOLD ALLIGATOR : interopérabilité des formations de la Légion étrangère

BOLD ALLIGATOR, exercice amphibie multinational, a permis de mettre en avant l’interopérabilité des formations de la Légion étrangère et américaines lors de manœuvre de grande envergure, impliquant des éléments de l’armée de Terre et de la Marine Nationale.

 

Attack from the sea

Bold Alligator est un exercice amphibie multinational qui se déroule tous les deux ans depuis 2012. Il regroupe plusieurs nations dont la France, le Royaume-Uni, la Norvège, le Canada, ainsi que des observateurs. Il est organisé par les forces armées américaines, dans le Camp des Marines : le camp Lejeune, et sa plage de débarquement Onslow Beach, sur la côte Est-américaine. Cet exercice d’ampleur mobilise une large batterie de moyens terrestres et maritimes. Pendant deux semaines, plus de 10 000 militaires américains du corps des Marines (USMC) et de l’US Navy, ainsi que 4 bâtiments amphibies américains (Landing Helicopter Dock et Landing Ship Dock), accompagnés de leurs frégates d’escorte et de chasseurs de mines, réaliseront des manœuvres réelles complexes et combinées avec leur partenaires. La France y participe à hauteur de 350 militaires avec un sous groupement tactique interarmes armé par la 6ème Brigade légère blindée et déployé au sein de l’US Task Force. Le SGTIA est essentiellement constitué à partir des régiments de la Légion étrangère : 02 sections de la 13DBLE, 01 peloton du 1REC, 01 section du 1REG et une équipe de JTAC du 3e régiment d'artillerie de marine. La Frégate de défense aérienne (FDA) Forbin est également engagée pour être intégrée dans un groupe aéronaval.

 

 

Cet exercice interarmées et interallié contribue à enrichir la coopération opérationnelle des forces armées françaises et plus particulièrement à entretenir leurs savoir-faire amphibie avec les forces américaines, en renforçant leur interopérabilité. Malgré une activité opérationnelle qui demeure élevée, la participation de la France à Bold Alligator 2017 démontre l’intérêt apporté à ce type d’exercice et à la coopération internationale qui demeure la clef de voûte des engagements actuels et futurs.

Cette année, l'exercice a été un peu réduit par les américains en raison de leurs missions d'aide humanitaire et de secours après les ouragans Harvey, Irma et Maria. BA17 s’est donc déroulé entre le 20 et le 30 octobre 2017. L'exercice était axé sur des scénarios conçus pour démontrer les capacités des forces maritimes et amphibies, et leur rôle essentiel dans la protection des intérêts nationaux. L’USFORC (US Fleet Forces Command) et le MARFORCOM (US Marine Corps Forces Command) mènent cet exercice.

Les 19 et 20 octobre, les légionnaires de la 6e BLB ont embarqué sur les navires USS Mc HENRY et USS Arlington de l'US NAVY pour participer à cette manœuvre interarmées et interalliés. Près de 40 véhicules ont été chargés depuis la plage Onslow Beach, à bord des LCAC (Landing craft air cushioned). Ingérés au sein du 2e bataillon du 8e régiment des Marines (USMC), les légionnaires se sont préparés pour mener, avec les forces alliées, un assaut amphibie et s'emparer de la plage, puis la sécuriser !

En amont de cette action finale, le commandant d'unité et les différents chefs de section ont répété leur mode d'action sur caisse à sable. La répétition s'est poursuivi grandeur nature sur la plage, où tous les moyens terrestres ont été débarqués pour être rembarqués suivant le mode d'action choisi pour cette opération.

 

 

Le Jour J, le 26 octobre, la force amphibie interalliées de Bold Alligator 2017 a mené l’assaut ! Dans les radiers de l'USS Mc HENRY et USS ARLINGTON, les véhicules ont été embarqués au fur et à mesure dans les engins de débarquement LCAC, direction une plage de Camp Lejeune située à quelques nautiques. La mission : reconnaître et sécuriser la zone en saisissant des points-clés, pour permettre aux forces américaines de débarquer à leur tour en une vingtaine de rotations navales et plusieurs liaisons d’hélicoptères de combat C-Stallion CH53. Les AMX10RC du 1er Régiment Etranger de Cavalerie sont les premiers à débarquer simultanément, les sections infanterie de la 13e Demi-brigade de Légion étrangère rejoignent la zone avec les véhicules de l’avant blindé (VAB) et les véhicules blindés légers (VBL). Puis suivent les VAB génie du 1er Régiment Etranger de Génie et le VAB OBS de l'équipe JTAC (Joint Tactical Air Controller) du 3e régiment d'artillerie de marine. Les dernières rotations seront dédiées à l’acheminement de munitions complémentaires. Une fois la zone « claire », le SGTIA a continué sa progression à terre pour saisir les premiers objectifs.

Pendant les six heures d’assaut, la batellerie de l'US Navy a débarqué plus de 500 véhicules. Au large les navires américains, français et mexicains étaient en mesure d’apporter aux troupes le soutien logistique nécessaire et l’appui des hélicoptères, pendant la suite des opérations terrestres.

Cet exercice a permis de mettre en exergue l’interopérabilité des formations de la Légion étrangère et américaines lors de manœuvre de grande envergure impliquant des éléments de l’armée de Terre et de la Marine Nationale.

 

BOLD ALLIGATOR 2017