L’action sociale de la Légion étrangère

RetourMise à jour : 09-01-2017 | Réf : 488 | 342

Formée d’étrangers qui, en s’engageant, ont pour beaucoup rompu avec leur passé, leur famille ou leur pays d’origine, la Légion étrangère constitue un milieu social particulier. Partie intégrante de l’armée de Terre, elle bénéficie naturellement de tous les moyens classiques de l’action sociale des armées.

Elle a cependant développé un système d’action sociale spécifique permettant à tout légionnaire qui le souhaite de trouver accueil, soutien et réconfort, qu’il soit en activité ou qu’il ait quitté l’uniforme. Bon nombre de légionnaires et d’anciens légionnaires sont en effet privés des points d’ancrage traditionnels qui pourraient leur permettre de s’intégrer facilement à la société civile française.

À ceux-là, la Légion offre des structures et une organisation d’accompagnement. L’intégration du légionnaire dans la société française est d’ailleurs l’objectif prioritaire fixé par le général commandant la Légion étrangère dans sa directive d’action sociale.

 

LA DIVISION ENTRAIDE SOLIDARITE ET LE FELE

L’action sociale de la Légion étrangère relève de la Division Entraide et Solidarité (DES) et plus particulièrement du Foyer d’entraide de la Légion étrangère (FELE). L’action sociale est en effet l’une des prérogatives du général COMLE. Ses bénéficiaires sont le personnel servant ou ayant servi à titre étranger et leurs familles.

Cette division, à laquelle appartient le FELE, rassemble tous les moyens dont dispose le commandement dans son action, pour apporter l’aide matérielle et morale à ceuxqui ont été éprouvés au cours de leur service dans les rangs de la Légion et une partie des moyens pour assurer le bienêtre du légionnaire.

 

LE FOYER D’ENTRAIDE

Le Foyer d’entraide de la Légion étrangère (FELE) est un établissement public de l’État en charge de l’action sociale, de l’aide médico-sociale, du soutien des actions relatives à la mémoire de la Légion étrangère et du maintien et la promotion de l’identité légionnaire. Sans but lucratif, il est placé sous la tutelle du ministère de la défense à travers l’Etat-major de l’Armée de Terre (EMAT). Le général COMLE préside son conseil d’administration.

C’est par le biais du FELE que sont mises en oeuvre toutes les mesures qui tendent au maintien du moral de la Légion, que ce soit dans le cadre de l’animation de l’action sociale au profit des légionnaires d’active, des anciens légionnaires et de leurs familles, ou dans le cadre des relations tissées avec la Fédération des sociétés d’anciens de la Légion étrangère (FSALE).

Le FELE ne recevant pas de subventions doit créer ses ressources (vin de Puyloubier, abonnements et produits dérivés de Képi blanc Magazine, dons et legs) afin de financer le plan d’action sociale décidé par le général COMLE.

 

L’INSTUTION DES INVALIDES A PUYLOUBIER

Partie intégrante du FELE, l’Institution des Invalides de la Légion Etrangère (IILE) est implantée sur le site magnifique du domaine Capitaine Danjou, à proximité du village de Puyloubier, au pied de la montagne Sainte-Victoire. La mission de l’institution est d’accueillir et d’héberger les anciens légionnaires et sert de cadre à leur insertion sociale et professionnelle. Elle accueille aussi ceux que l’on appelle les « blessés de la vie » qui rencontrent des difficultés à se réinsérer dans la vie civile. Sa capacité d’accueil est de 100 pensionnaires, célibataires ou acceptant de vivre en célibataire.

Ils y sont reçus, avec ou sans ressources, à la seule condition d’avoir bien servi et obtenu le certificat de bonne conduite (CBC). Les anciens sont logés en chambres individuelles, fonctionnelles et confortables. L’institution est un établissement de vie sociale offrant un suivi paramédical. Elle comprend trois pôles indissociables et parfaitement complémentaires : un foyer d’accueil et d’hébergement, une structure hébergeant des personnes âgées et un foyer occupationnel.

Pour cela, des activités sont proposées au sein des différents ateliers de l’institution (céramique, reliure, viticulture, boutique). Enfin, le vignoble, idéalement exposé au pied de la Sainte Victoire, est entretenu avec le plus grand soin. Il fournit des vins de « Côtes de Provence » dont la qualité, en constante progression, est unanimement reconnue et dont la vente contribue de manière essentielle à l’équilibre financier de l’IILE.

 

LE MAGAZINE KEPI BLANC

Acteur à part entière de la solidarité Légion, le magazine Képi blanc est intégré au FELE dont le directeur général assume la direction de publication. En effet, outre sa mission d’information, de « trait d’union » entre les différentes générations de légionnaires et de vecteur de communication de la communauté légionnaire, Képi blanc Magazine contribue, par le fruit de ses abonnements et de la vente de ses hors-séries et produits dérivés, au financement partiel de l’action sociale de la Légion étrangère.

 

LES MOYENS DE L’ACTION SOCIALE

L’action sociale de la Légion peut prendre la forme d’aides matérielles, administratives et juridiques, ou encore d’aides financières individuelles sous forme de secours ou de prêts d’honneur qui complètent l’aide de l’ASA (action sociale des armées) et d’aides collectives, qui s’adressent aux régiments et à certains organismes d’entraide légionnaire. Responsable de l’hommage aux morts et du devoir de mémoire, le FELE contribue à l’entretien de plusieurs «carrés Légion», dans différents cimetières, où reposent d’anciens légionnaires.

En plus de ces missions importantes, mais parfois peu connues, le FELE a la responsabilité d’une antenne à Strasbourg, chargée en particulier de l’aide à apporter, sous diverses formes, aux anciens légionnaires implantés dans l’Est de la France ou en Allemagne. En outre, le FELE apporte une aide financière essentielle au fonctionnement de la Maison du légionnaire d’Auriol (13) qui peut accueillir un peu plus de 70 pensionnaires.


Exposition Mission Mode, Styles Croisés



Site Internet de l'Armée de Terre

Képi blanc

Lettre d'information