L’Etat-major du COMLE

RetourMise à jour : 05-01-2017 | Réf : 485 | 495

Stationné à Aubagne, le Commandement de la Légion étrangère s’appuie pour son action sur le personnel du 1er Régiment étranger (1er RE).

Pour accomplir sa mission, le général commandant la Légion étrangère, secondé par un colonel adjoint, dispose d’un état-major articulé en quatre grandes divisions pour chacun des domaines de responsabilité du COMLE : les ressources humaines, la sécurité, le rayonnement et la solidarité.

LA DIVISION DES RESSOURCES HUMAINES (DRH)

Elle est responsable de l’échelon centralisé de la gestion du personnel servant à titre étranger (TE) pour l’ensemble des formations de la Légion étrangère. Présente dès la sélection des candidats, son travail continue avec le traitement du dossier de tous les légionnaires non naturalisés rayés des contrôles.

  1. Elle comprend notamment un Bureau d’aide à la reconversion (BARLE) et un Bureau des anciens de la Légion étrangère (BALE) qui constituent le point final de la carrière d’active d’un légionnaire :
  2. Reprise d'une activité dans le monde civil;
  3. Accès à un stage de reconversion ou placement en entreprise;
  4. Administration et stockage de toutes les pièces constitutives de son dossier individuel afin de pouvoir garantir, même plusieurs années après son départ de l'Institution, la totalité de ses droits administratifs.

La DRH est renforcée par une Cellule système d’informations et communication (SIC), héritière de la division SIC, créée en 2004. Cette cellule élabore et conduit la politique en matière d’équipement des plateformes de formation et d’instruction (PFI) du socle. Elle participe à la coordination des actions entre l’administration centrale et les régiments du socle.

Elle conçoit les procédures et administre les outils de sécurisation des applications propres à la Légion étrangère et participe à la lutte informatique défensive (LID) en tant que tête de chaîne SSI (sécurité des systèmes d’information) du socle.

LA DIVISION SECURITE ET PROTECTION (DSP)

En matière de sécurité et de protection, la DSP est compétente pour tout le personnel servant à titre étranger (même hors Légion), quel que soit le lieu d’implantation géographique (Outre-mer, étranger et métropole), elle n’a donc pas de compétence territoriale.

Elle dépend sur le plan du commandement et de l’emploi du COMLE et sur le plan technique de la Direction de la protection et de la sécurité de la défense (DPSD). Dans le cadre de ses attributions, la DSP participe, entre autres, à la sélection des candidats à l’engagement au sein de la Légion étrangère.

LA DIVISION RAYONNEMENT ET PATRIMOINE (DRP)

Chargée, sous la responsabilité du général COMLE, de la politique de rayonnement de la Légion étrangère, la division élabore et coordonne les actions d’influence et de communication afin de consolider l’image "Légion étrangère" sur le socle assumé de son identité puissante et singulière, façonnée par son histoire et perceptible à travers son patrimoine. Elle promeut également une image authentique et moderne de la Légion et du légionnaire tout en se préservant une vraie capacité permanente de réaction face à l’actualité la concernant, selon les directives en vigueur.

La division s’appuie sur trois piliers majeurs pour harmoniser et déployer son action :

  1. Un pôle EVENEMENTIEL plus particulièrement chargé des médias et des relations publiques;
  2. Un pôle PRODUCTION regroupant les compétences rédactionnelles (Képi blanc magazine, création d’ouvrages) et audiovisuelles. Il anime et fédère la communauté légion sur internet et les réseaux sociaux;
  3. Un pôle PATRIMOINE regroupant le Musée (multi-site : Aubagne, Puyloubier, salles d’honneur des régiments) et le fond documentaire (archives).

Les activités de la Musique de la Légion Etrangère, lorsqu’elles sont réalisées comme prestations complémentaires des actions de communication majeures (14 juillet, Camerone,…), sont intégrées dans les opérations de la division.

LA DIVISION ENTRAIDE ET SOLIDARITE (DES)

Cette division est responsable de l’action sociale au profit des ayants droit, qui sont le personnel servant à titre étranger, les anciens et leurs familles. Le Foyer d’entraide de la Légion étrangère (FELE) met en oeuvre le plan d’action sociale décidé par le général COMLE.

Les aides qu’il accorde complètent les prestations de l’action sociale des armées et de la Cellule d’aide aux blessés de l’armée de Terre (CABAT), sans toutefois s’y substituer. L’Institution des invalides située à Puyloubier, expression même de la solidarité légionnaire, appartient au FELE.

Le magazine Képi Blanc, outil de solidarité et de rayonnement, dont la diffusion se fait uniquement par abonnement, entretient le lien traditionnel existant entre la Légion d’active et ses anciens. L’intégralité de son résultat bénéficiaire est intégrée dans les comptes du FELE pour le financement de l’action sociale de la Légion étrangère. Le cercle mixte de la Légion étrangère (CMLE), créé le 1er janvier 2014, regroupe les anciens cercles-mess transformés en succursales.

La direction, située à Aubagne, s’occupe de l’organisation, du contrôle du processus comptable et de la réalisation des approvisionnements. Le CMLE contribue ainsi au financement de la condition du personnel servant à la Légion.

UNE INSTANCE CONSULTATIVE

Les militaires à titre étranger ne pouvant pas siéger aux différents conseils de la fonction militaire, le conseil de la Légion étrangère (CLE), créé en 2010, est une instance consultative chargée de fournir au chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT) et au général commandant la Légion étrangère les éléments d’appréciation sur la situation générale de la Légion étrangère.

Il donne également un avis au CEMAT avant toute décision d’ordre général pouvant avoir un impact sur la Légion étrangère. Enfin, il émet un avis au COMLE pour les décisions d’ordre particulier portant notamment sur la mise en oeuvre des normes et directives dérivant du statut relatif aux personnels servant à titre étranger et sur les conditions particulières du service à titre étranger.

Composé de membres représentant les différentes catégories statutaires (officiers, sous-officiers et militaires du rang), il est présidé par le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT) et le général commandant la Légion étrangère qui en est le vice-président.

 



Exposition Mission Mode, Styles Croisés



Site Internet de l'Armée de Terre

Képi blanc

Lettre d'information