13ème Demi-brigade de Légion étrangère

RetourMise à jour : 04-09-2016 | Réf : 461 | 2026

6e BRIGADE LEGERE BLINDEE

Créé en 1940 Stationné à La Cavalerie depuis 2016
EFFECTIF : 900 hommes
MARCHE : Nos Képis Blancs (sous le soleil brûlant d’Afrique)
DEVISE : « More Majorum » (A la manière des Anciens)
CONTACT : 13dble.legion-etrangere.com

Créée en 1940, la 13e Demi-brigade de Légion étrangère est engagée dans de nombreux conflits durant les 22 premières années de son existence. Noyau des Forces françaises libres durant la seconde Guerre Mondiale, elle se bat ainsi de la Norvège jusqu’en Italie, s’illustrant notamment à Bir-Hakeim, El Alamein, en Tunisie et en Alsace. Par la suite, elle prend part à la meurtrière Guerre d’Indochine et aux opérations en Algérie.

En 1962, la 13e DBLE s’installe sur la Côte française de Somalis qui devient la République de Djibouti. Attachée à cette terre Africaine, elle y rayonnera pendant 49 ans, jouant pleinement son rôle de force prépositionnée au sein des forces françaises à Djibouti. Elle quitte l’Afrique le 31 juillet 2011, pour s’installer au sein des Forces françaises aux Émirats Arabes Unis où elle y contribuera à la lutte contre le terrorisme dans le cadre de l’opération CHAMMAL. Depuis l’été 2016, elle est implantée sur le camp du Larzac.

Specificité

La 13e DBLE est structurée sur la base d’un régiment d’infanterie de nouvelle génération de l’armée de Terre « au contact » équipé de VAB. Actuellement en phase de montée en puissance de ses effectifs, ses unités assurent les mêmes missions que toutes les compagnies d’un régiment d’infanterie (MISSINT, OPEX, MCD…) avec pour particularité que son véhicule de combat sera le VAB ULTIMA. La 13e DBLE a également sous sa responsabilité le camp du CEITO (centre d’entrainement de l’infanterie au tir opérationnel).

 

Organisation du régiment

A l’été 2017, il sera composé de six unités élémentaires.

  • UNE COMPAGNIE DE COMMANDEMENT ET DE LOGISTIQUE (CCL) :Cette compagnie assure le soutien nécessaire au bon fonctionnement du régiment. Au quartier, en exercice comme en mission, elle fournit l’autonomie logistique nécessaire ainsi que les moyens de vivre, de se déplacer et de combattre.
  • QUATRE COMPAGNIES DE COMBAT : Chacune de ces compagnies est composée d’une section de commandement, de trois sections de voltige et d’une section d’appui. La section d’appui est équipée de spécialistes anti-char et de tireurs d’élite ainsi que d’un groupe mortier.
  • UNE COMPAGNIE DE CAMP : Une section pionniers en charge de l’entretien des infrastructures de tirs du camp. Une section pompiers qui assure la permanence de la sécurité incendie du camp. La 13e DBLE est, depuis son implantation sur le camp du Larzac, en pleine montée en puissance. Le régiment va donc connaître une évolution constante dans l’année à venir. En 2018, le régiment procédera à la création de la compagnie d’appui, de la 5e compagnie de combat ainsi que d’une compagnie de réserve.

 

ENGAGEMENTS OPERATIONNELS

Depuis sa création, le régiment a été engagé dans l’ensemble des opérations majeures de l’Armée française : en 1976 en République de Djibouti (lors de la prise d’otages à Loyada, incidents frontaliers), en Somalie (1992 et 1993), au Yémen (1994), au Rwanda (1994), en Côte d’ivoire (2002), en Indonésie (2004), et à Boali (2007) en République Centrafricaine.

Dès son arrivée aux Émirats Arabes Unis, la 13e DBLE participe à l’opération TAMOUR (Jordanie) puis à l’opération CHAMMAL en Irak. Depuis août 2016, le régiment participe aussi pleinement à l’opération SENTINELLE.



Exposition Mission Mode, Styles Croisés



Site Internet de l'Armée de Terre

Képi blanc

Lettre d'information