Historique de la Musique de la Légion étrangère

Retour Mise à jour : 03-05-2016 | Réf : 368 | 67719

L’Histoire de la Musique de la Légion étrangère commence avec celle de la Légion créée par le roi Louis- Philippe en 1831. Malgré la modicité de ses moyens d’existence, la Musique de la Légion se fait remarquer par ses qualités musicales. Vers 1860, dirigée par M Wilhelm le nombre de ces exécutants atteint 40 musiciens. C’est lui qui composa la marche de la Légion étrangère, le célèbre « Boudin ».

La musique a conservé l’usage du chapeau chinois, instrument de musique d’origine ottomane. Ce pavillon de cuivre garni de clochettes, progressivement abandonné au cours du XIXe siècle par la plupart des musiques militaires, a été conservé par la Légion qui l’a orné de queues de cheval, en référence à une vieille coutume musulmane adoptée par les régiments d’Afrique : les queues des chevaux tués étaient témoignage de courage. Exposées devant la tente du chef (le caïd), elles devenaient le symbole du commandement. La Musique de la Légion étrangère se distingue aussi par l’usage de fifres, hérité des Suisses et par le port bas du tambour.

Elle conserve par ailleurs une autre tradition héritée du régiment Hohenlohe. En effet, en 1830, ce régiment, ancêtre de la Légion étrangère défilait à cadence lente : 88 pas/minute contre 120 pour les autres unités. Une cadence qui confère à la Musique de la Légion étrangère puissance et majesté.

La Musique forme ses légionnaires musiciens. Ambassadrice de l’Armée de Terre en métropole comme à l’étranger, elle fait rayonner le patrimoine musical que sont les chants et marches de la Légion, reflets des vertus légionnaires. Elle parcourt la France et se produit à l’étranger : Honk-Hong, Mannheim, Londres, Florence, Halifax, Seoul, Moscou, Santiago (Chili). Ses exécutants, groupés autour de leur Chapeau chinois, arborent fièrement les insignes du 1e régiment étranger et de la musique, pour porter haut le renom de la Légion étrangère.

Le 14 juillet 2013, après le défilé sur les Champs Elysées, monsieur Yann Ollivier, directeur d’Universal Music, a remis au chef de musique hors classe Emile Lardeux un disque d’Or, pour son CD de musique « Héros » réalisé en collaboration avec le prestigieux label musical Deutsche Grammophon.

Depuis 2008, le lieutenant-colonel Emile Lardeux est le chef de la Musique de la Légion étrangère. Il est par ailleurs chevalier dans l’Ordre national du Mérite.

imp

Site Internet de l'Armée de Terre


Accès ciblés

Les régiments Légion

1e Régiment étranger

1er RE

1e Régiment étranger de cavalerie

1er REC

1e Régiment étranger de génie

1er REG

2e Régiment étranger de génie

2e REG

2e Régiment étranger d'infanterie

2e REI

2e Régiment étranger de parachutistes

2e REP

3e Régiment étranger d'infanterie

3e REI

4e Régiment étranger

4e RE

13e Demi-brigade de Légion étrangère

13e DBLE

Détachement de la Légion étrangère à Mayotte

DLEM

Groupement de recrutement de la Légion étrangère

GRLE

Commandement de la Légion étrangère

COMLE

Autres services

Musique Légion étragère

MLE

Maison du légionnaire à Auriol

AURIOL

Institution des Invalides de la Légion étrangère

IILE

Société des amis du musée de la Légion étrangère

MUSEE-SAMLE

Kepi blanc

KEPI BLANC

 ATHLEG

ATHLEG

Hors-série 2016 - La Légion au combat, quarante ans d’opérations

Présent sur
La Légion sur Youtube La Légion sur Dailymotion
Le 3e REI sur Facebook

Képi blanc

 

Lettre d'information Newsletter Légion étrangère